Avril -1944 Offensive d'Odessa CONTEXTE HISTORIQUE

Modérateur : JG13-Matt

Avatar de l’utilisateur
JG13-Matt
Oberleutnant
Messages : 54
Localisation : Albon
Âge : 23
Contact :

Avril -1944 Offensive d'Odessa CONTEXTE HISTORIQUE

Message par JG13-Matt »

ImageCAMPAGNE PANZERKNACKERImage

--- Offensive Dniepr-Carpates ---
L’offensive Dniepr-Carpates est une offensive stratégique menée du 24 décembre 1943 au 14 avril 1944 par les 1er, 2e, 3e et 4e fronts d'Ukraine et le 1er front de Biélorussie contre le groupe d'armées Sud, dans le but de reprendre les territoires d'Ukraine et de Moldavie occupés par les forces de l'Axe.

Image
Cette opération détruira 18 divisions allemandes et roumaines et en réduisant 68 autres à moins de la moitié de leur effectif.
Quelques milliers de chars, canons d'assauts, pièces artillerie et camions seront perdus en plus de l’équipement individuel.
Du côté soviétique malgré des pertes importantes (4500 Blindés, 7500 Pièces d'artillerie, 670 Appareils perdus), elle terminera cette opération avec des ressources supérieures à celles du début d'opération.
--- 3éme Front Ukrainien ---
Dans la première moitié d'octobre 1943, le front sud-ouest (3e front ukrainien à partir du 20 octobre) commandé par le général d'armée Rodion Malinovsky fut chargé d'attaquer la ligne allemande Panther-Wotan, puis de sécuriser les têtes de pont sur la rive orientale du Dniepr.
Mais la première partie de l'offensive Bereznegovatoye-Snigirevka, tentative visant à établir des têtes de pont a échoué. Trois armées d'infanterie : la 8e garde, la 3e garde et la 12e armée, ainsi que deux corps, la 1re garde mécanisée et le 23e char avec la 17e armée de l'air fournissant un soutien aérien, furent rassemblées pour le nouvel assaut.

L'offensive Bereznegovatoye-Snigirevka était une opération offensive menée dans le sud de l'Ukraine par le 3e front ukrainien soviétique contre la 6e armée allemande et la 3e armée roumaine du groupe d'armées A, en mars 1944. partie de la deuxième étape de l’offensive Dniepr-Carpates.

Après l'effondrement de la tête de pont allemande de Nikopol en février 1944, la 6e armée fut contrainte de procéder à un retrait coûteux et difficile, se retirant derrière la rivière Ingulets à la fin du mois dans des conditions de dégel printanier précoce. À la suite des violents combats du mois précédent, toutes les divisions de la 6e armée furent fortement épuisées au début du mois de mars 1944. Le 3e front ukrainien, à la poursuite de la 6e armée en retraite, traversa la rivière Ingulets en crue et établit de nombreuses têtes de pont sur sa rive ouest à la fin du mois de mars 1944. Cela deviendrait une base pour une nouvelle offensive.
--- Offensive d'Odessa ---
! SPOIL !
Situation tactique du secteur à la fin du document!
Image
L'offensive d'Odessa était une opération offensive menée dans le sud de l'Ukraine par le 3e front ukrainien soviétique contre la 6e armée allemande et la 3e armée roumaine du groupe d'armées de l'Ukraine du Sud (jusqu'au 5 avril 1944, groupe d'armées A) fin mars-avril 1944. Elle faisait partie de la deuxième phase de l’offensive stratégique Dniepr-Carpates.
L'offensive d'Odessa débute le 28 mars. Le 3e front ukrainien cherchait à mettre en déroute les forces de l'Axe entre le Bug méridional et le Dniestr, à libérer la côte nord-ouest de la mer Noire, y compris la principale ville portuaire d'Odessa, et à atteindre la frontière soviéto-roumaine sur le Dniestr. Le premier jour, les unités soviétiques avançant le long de la côte de la mer Noire s'emparèrent de l'important port de Nikolaïev, tandis que celles du secteur nord perçaient, dirigées par le groupe de cavalerie mécanisée de Pliev.

Début de la campagne 1-04-44
Ces pénétrations soviétiques menacèrent les deux flancs de la 6e armée et, par conséquent, celle-ci entama une retraite précipitée sur tout le front. Au cours de cette retraite début avril 1944, la 6e armée subit de nouvelles lourdes pertes en personnel et perdit dans la boue une partie considérable de son artillerie, de ses canons antichars, de ses véhicules automobiles et blindés. Avec la capture de l'importante gare de Razdelnaya par le groupe de cavalerie mécanisée le 4 avril 1944, le front de la 6e armée fut divisé en deux : une partie repoussée vers la région de Tiraspol, l'autre étant enveloppée par le nord-ouest et pressée contre Odessa. La menace d’un encerclement se profilait dans la dernière partie.
Fin de la campagne 5-04-44


Dans la soirée du 9 avril, les unités soviétiques atteignirent la périphérie d'Odessa, les forces germano-roumaines et leurs services arrière effectuant un retrait chaotique vers la région d'Ovidiopol, la seule voie ouverte restante, après quoi elles traversèrent l'estuaire du Dniestr. Le 10 avril à 10 heures du matin, Odessa était complètement débarrassée des forces de l'Axe. Entre le 10 et le 14 avril, sur tout le front, l'Armée rouge poursuit les forces allemandes jusqu'au Dniestr, les premières unités soviétiques atteignant sa rive orientale le 11 avril. Le 12 avril, les Soviétiques prennent Tiraspol, un important centre d'approvisionnement et de communication situé le long du Dniestr. Les troupes soviétiques ont forcé la traversée du Dniestr et ont saisi plusieurs têtes de pont à la mi-avril, luttant pour les agrandir pendant le reste du mois. Les contre-attaques allemandes, les lignes de ravitaillement trop étendues et les conditions météorologiques défavorables ont forcé l'arrêt de l'offensive soviétique le 6 mai.
 



--- Situation tactique du Secteur ---
Les informations ci-dessous découlent de quelques documents, mais également du livre de RUDEL présent sur le secteur jusqu'à la fin mars. (Il recevra la Croix de chevalier de la croix de fer avec feuilles de chêne, glaives et brillants le 29-03-44 et ne retourna sur le front qu’après l’évacuation de Tiraspol).

Au sol:
Les divisions roumaines sont éparses, les rouges passent sans problème entre les mailles du filet, si filet soit-il, sans blindé avec peu d'artillerie ou d'arme antichar les soldats postés ne font guère mieux qu'épouvantail.
Les Russes quant à eux utilisent au mieux leurs colonnes blindées, bien sûr elle s'éparpille dans la nature à la vue d'un de nos Stukas, mais elles sont accompagnées d'une DCA mobile désagréablement précise! Bien sûr nombres de camions et canons suivent le cortège.

En l'air:
Pour faire simple, balais incessant de chasseur russe au-dessus des mouvements au sol. Mais la tactique du sol s'applique également en l'air, les d'appareil ne sont jamais moins de 20 voir 30 par groupes, on s'attend à voir majoritairement des Lags 5 et Airacobra...
Quant à nos escortes, cela fait plusieurs semaines qu'aucune ne s'est pointée!
Les 35 heures? Oui, tous les trois jours. Parfois plus de 10 missions de combat par jour et parfois la moitié des appareils ne redécollent pas après l’atterrissage, heureusement nous avons quelques machines d'avance, j'ai bien peur que les mécanos n'aient pas plus de repos que nous. Malgré tout ils sont maintenant bien rodés et nous réarment en 10min seulement!

Enjeu:
Nous sommes la seule ligne de défense si nous n’arrêtons pas les blindés russes tous les jours, ils nous réveilleront au petit matin!
Ce n'est pas quelques dizaines de chasseurs à nos fesses qui doivent compromettre la mission!

Météo:
Infect à la mi-mars, nous sommes enfin en vol malgré bien sûr quelques journées aux bas plafonds ou aux vents forts.
Image
Avatar de l’utilisateur
JG13-Matt
Oberleutnant
Messages : 54
Localisation : Albon
Âge : 23
Contact :

Re: Avril -1944 Offensive d'Odessa CONTEXTE HISTORIQUE

Message par JG13-Matt »


 
Image
Répondre